École d’architecture
de la ville & des territoires
à Marne-la-Vallée

Retour du voyage à Hangzhou

Du mardi 3 avril 2018
au vendredi 13 avril 2018
Exposition
Ecole

Cette exposition est une restitution du travail des étudiants qui ont participé en février dernier à un atelier de l'intensif inter-années 2018. Cet atelier, piloté par Isabelle Biro, s'est déroulé en Chine, dans le grand corridor culturel et créatif du Zhijiang. Les étudiants se sont notamment penchés sur la transformation de quatre quartiers contrastés à Hangzhou et ont analysé de quelle manière la culture, le tourisme, l'artisanat et les nouvelles technologies ont été les vecteurs de cette transformation.

Exposition inaugurée le 3 avril à 18h et présentée du 4 au 13 avril 2018 dans le hall de l'école aux jours et horaires d'ouverture de l'école.

Contexte :
Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang, située à 200 km au Sud-Ouest de Shanghai, compte aujourd'hui près de 9 Millions d'habitants et une superficie globale de 16 600 km2. Elle était autrefois un port fluvial important entre Shanghai et Pékin. La ville ancienne, construite en bordure du Lac de l'Ouest (classé au patrimoine mondial de l'Unesco), référence paysagère extrêmement inspirante pour les grandes villes chinoises, a su conserver son patrimoine architectural, articulé autour des savoirs ancestraux des constructions en bois en harmonie avec les collines plantées de thé qui ceinturent la ville .

Hangzhou a donc une place très particulière en Chine car elle représente la tradition, le cœur de la culture chinoise. Parallèlement à cette richesse historique, Hangzhou bénéficie d'une exceptionnelle croissance économique, symbolisée entre autre par le développement et l'installation d'Alibaba, géant chinois de la distribution en ligne, l'équivalent asiatique d'Amazon.

Dans une phase de développement véritablement fulgurant (la population a décuplé en moins de trente années), Hangzhou a perdu, au delà de la conservation patrimoniale de son centre ville, 90 % de son habitat traditionnel organisé sous la forme de villages. Et cette destruction continue, dans une démarche de "tabula rasa" et une volonté manifeste de fabriquer un monde totalement neuf. La Chine se débarrasse en même temps d'un art de vivre séculaire lié à l'agriculture et aux relations d'harmonie entre les villages, les villes et la nature.

La China Academy of Art est la plus grande école d'art en Chine, rassemblant à la fois l'enseignement des arts traditionnels Chinois mais également les pratiques artistiques avant-gardistes tournées en particulier vers les nouvelles technologies.
L'école d'architecture ,établie sur le campus de Xiangshan, dont le Dean est Wang Shu, Pritzker Price, développe un principe pédagogique dominant : celui de rétablir (et non pas maintenir) les caractéristiques vernaculaires traditionnelles de la Chine dans le contexte international de la mondialisation. L'enseignement est également tourné vers les ressources locales des savoir faire de l'artisanat, ainsi que du rapport privilégié qu'entretient la pensée traditionnelle Chinoise avec la nature (Guanxiang :regard médidatif).
Pour rentrer dans ce projet, tout en ayant à l'esprit la complexité des milieux urbains qui se déroulent en bordure du fleuve, un échantillon significatif d'une longueur approximative de 100 km est choisi afin de travailler l'articulation ville et nature, en s'appuyant sur des concepts de "ville innovante".

L'ambition de ce workshop est donc de travailler sur le "futur couloir de la culture", accompagnant le parcours sinueux du fleuve Qiantang et reliant quatre quartiers hétérogènes dans leurs programmes, l'échelle des bâtiments qui s'y développent ainsi que leurs relations aux rives du fleuve et plus globalement la nature:

  • District de Fuyang, quartier où s'est développé le second campus de la CAA, le Xiangshan campus dessiné par Wang Shu. La vocation de ce district est donc à dominante culturelle et paysagère. Ce district développe également des paysages pittoresques le long du fleuve .
  • District de Xihu, là ou se développe le Lac de L'Ouest et le centre ville de Hangzhou. C'est en bordure du lac que se trouve également le campus historique de la CAA. Ce district parle du "bien être des habitants"
  • District de Shangcheng: le rayonnement historique et patrimonial de Hangzhou
  • District de Binjiang, quartier où se développe la dynamique des industries innovantes

Experts Chinois:
Jian Yu : Directeur du centre de recherche et d'innovation de la China Academy of Art, professeur à la China Academy of art,
vice secrétaire général de la Société d'architecture et de culture de chine
Zengjie Cao : Chercheur en politiques du développement, vice directeur du comité stratégique de la ville d'Hangzhou
professeur à la China Academy of art
Bo Dong : directeur du bureau du développement social, Institut de développement et de planification de Zhejiang
Hairu Tang : vice directeur du comité de planification urbaine et rurale de Hangzhou
Qinming He : directeur de l'école de formation continue

Enseignants et experts Français:
Isabelle Biro, architecte, enseignante à l’Éav&t à Marne-la-Vallée
Bernard Moise, designer, enseignant à l'ENSCI et au centre Michel Serres pour l'innovation
Antonella Tufano, architecte, urbaniste, Docteur et HDR, enseignante à l'ENSA de Paris-La-Villette
Jean Claude Ruano Borbalan, professeur au CNAM, directeur de la recherche au centre Michel Serres pour l'innovation
Pierre Vionnet, urbaniste, directeur adjoint du GPS&O
Ludovic Hamelin: économiste urbain
Joël Benzakin: curator Exposition Hangzhou

Liste des étudiants Français Éav&t :
Iris Algrain /Jeanne Urtizverea / Marine Rubio /Fabien Burgeat / Nathan Levenson /Jeanne Vincent/ Eliott Albaz /Marion Jolly

Liste des étudiants Français ENSCI :
Léo Sexer / Jacques Averna /Gaëtan Brochier

Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.