École d’architecture
de la ville & des territoires
à Marne-la-Vallée

NIcolas-Xavier Ferrand

    Nicolas-Xavier Ferrand est né en 1984. Il est Docteur en Histoire de l’art contemporain à l’Université de Bourgogne et qualifié Maître de Conférence section 18, après avoir obtenu en 2004 un DEUG d’Histoire de l’art et Archéologie, une Licence d’Histoire de l’art en 2005 et un Master Mondes Modernes et Contemporains à l’Université de Bourgogne en 2007. Après des recherches sur « L’Absolu théosophique dans la théorie artistique de Mondrian dans le contexte de la peinture néo-plastique » (dir. A. Turowski), puis sur « Takashi Murakami et l’art de la culture de masse » (dir. A. Turowski), Nicolas-Xavier Ferrand s’est concentré pour ses recherches de thèse sur le travail de « Bertrand Lavier et le rapport au réel » (dir. A. Turowski, puis B. Tillier, 2014). Ses recherches actuelles portent autant sur l’étude historique des hiérarchies culturelles que sur l’ontologie de l’image et de l’objet dans le contexte contemporain. Plus généralement, son objet d’étude est la réalité, envisagée comme construction historique et culturelle. Un tel sujet a amené Nicolas-Xavier Ferrand a employé une méthodologie transdisciplinaire croisant l’histoire de l’art, l’esthétique et l’anthropologie des images. Ses recherches furent notamment présentées à l’occasion de différentes journées d’études (Université de Bourgogne, Université de Versailles-Saint Quentin, Université de Clermont-Auvergne, et bientôt Université de Nice Sophia-Antipolis et Université d’Amsterdam) et publiées dans des revues de recherches (Sociétés et représentations, Plastir, Sculptures).

    Aussi, Nicolas-Xavier Ferrand enseigne à l’université depuis plus de 10 ans. Après avoir eu la charge en 2008 des travaux dirigés de muséologie à l’Université de Bourgogne pour les L3 et M1 de l’UFR Histoire de l’art et Archéologie, il s’occupa des Cours Magistraux d’Histoire de l’art du Centre International d’Etudes Françaises de l’Université de Bourgogne, ainsi que de ses Séminaires d’été, de 2009 à 2013. Depuis 2015, il est chargé de l’initiation à l’histoire de l’art contemporain à l’ENSAVT Marne-la-Vallée, fonction qu’il a également assumée en 2015-2016 à l’Université Paris-Est Créteil.

    Parallèlement à ses activités universitaires, Nicolas-Xavier Ferrand exerce depuis 2009 une activité de critique d’art qui l’a amené à collaborer avec la revue Horsd’œuvre de la galerie Interfaces (Dijon) pour de nombreux numéros, dont un (n° 37, TECHNO-MYST, portant sur la part rituelle de l’art lié aux nouvelles technologies), qu’il a codirigé avec Franck Balland. Il a également rédigé plusieurs textes et catalogues pour différents artistes contemporains (Alain Della Negra & Kaori Kinoshita (2019) Pierre Labat, Johan Parent (2017), Thierry Diers, Jennifer Fréville (2015). Il exerce également la fonction de commissaire d’exposition, en galerie et centre d’art : « Le Chant des machines » (Galerie BS, 2016) « Passion(s) » (Centre d’art sacré de Lille, 2016), « Exhumer les liens (Galerie BS, 2017) ».

    Pour recevoir des informations de l’Éav&t, vous pouvez vous inscrire à notre newsletter.
    Vous pouvez également nous retrouver sur Facebook.